Sujet n°10 : Le clonage

Doit-on interdire le clonage ou le permettre ?

Ces dernières années, le clonage occupe le devant de la scène scientifique et médiatique. Il fait couler beaucoup d'encre. Une seule question taraude les esprits : faut-il interdire le clonage ou, au contraire, le légaliser ? Les réponses à cette interrogation divergent. Les uns sont pour la légalisation du clonage. Ils avancent que grâce à cet exploit scientifique,
cheurs et les médecins pourront découvrir les médicaments efficaces pour guérir les maladies graves comme le cancer et le sida. Le clonage permettra de régénérer la peau des grands brûlés qui n'espèrent plus un remède. Et surtout on pourra produire, à des fins médicales, des organes qui serviront à la transplantation.
Le clonage favorisera aussi le développement scientifique et technique. Grâce aux recherches menées dans les différents laboratoires et centres spécialisés du monde, les chercheurs font des découvertes médicales importantes, auxquelles ils ne s'attendaient pas. Ces savants ont besoin d'instruments et de matériels afin de pouvoir mener à terme leurs études. Cela entraîne le progrès de l'informatique et de la technologie.
Les écologistes qui crient à tue-tête pour dénoncer l'extermination des animaux de laboratoire, ne trouveront pas de prétextes pour conspuer les savants. Les chercheurs seront en mesure de cloner des animaux dans le but de remplacer les actuels cobayes. Plus encore, ils pourront produire des animaux appartenant à des espèces menacées de disparition.
Le clonage permettra encore d'améliorer la production des animaux d'élevage qui produisent le lait, la viande et les œufs. Cela contribuera à l'amélioration de la nourriture et permettra de combattre la famine qui sévit dans plusieurs parties du monde. C'est dire que cette prouesse scientifique a également des retombées économiques bénéfiques pour l'humanité.
Sur le plan moral, les partisans du clonage disent que les découvertes réalisées dans ce domaine, soulageront la souffrance de l'homme. Les couples stériles seront en mesure d'avoir des enfants. Même ceux qui ont perdu un être cher, pourront en quelque sorte le ressusciter, en le clonant.
Les autres s'opposent au clonage. Pour eux, les êtres clonés ne se développent pas

normalement. Ils sont frappés par diverses pathologies et malformations des organes vitaux comme le cœur, le foie et les poumons. Le vieillissement précoce de Dolly, la célèbre brebis clonée, est un exemple éloquent de ces problèmes de santé. Et il y a chez les êtres clonés un risque majeur de formation des tumeurs cancéreuses. Leur système immunitaire est soumis à des dysfonctionnements qui mettent en danger leur vie.
En second lieu, les cellules destinées aux soins proviennent d'un embryon humain, c'està-dire d'une structure destinée à l'origine à devenir un être humain à part entière. Or, le prélèvement de ces cellules ne conduit-il pas à commettre un homicide, puisqu'il met fin au développement de l'embryon ?
Mais le clonage pose un autre problème de taille. Il s'agit du risque de mercantilisme : le don d'ovules nécessaires au clonage d'embryons humains risque de se transformer en commerce juteux et immoral pour certains médecins cupides et peu consciencieux.
Il y a aussi des problèmes psychologiques de l'enfant cloné. Celui-ci sera toujours considéré comme un être différent des autres qui sont nés normalement. D'ailleurs, estce que l'être humain cloné a une personnalité ? Forcément non, car le clonage permet de maîtriser toutes les caractéristiques physiques de la personne.
Le clonage s'oppose foncièrement à la religion. C'est une aventure scientifique hasardeuse dont les savants eux-mêmes sont incapables d'en prévoir les conséquences dangereuses pour le genre humain. C'est pour cela qu'il faut, à mon avis l'interdire.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو