Sujet n°16 : Les chansons des jeunes

Les adultes critiquent sévèrement les chansons que les jeunes écoutent de nos jours. Ont-ils raison, à votre avis ?

Les chansons que les jeunes prisent, envahissent les médias, les cafés et les rues. Les adultes ne sont pas contents de cette invasion. Ils formulent des critiques acerbes à l'encontre de ces chansons. Mais est-ce que ces réprimandes sont fondées sur des bases solides ?
Pour les adultes, la musique utilisée dans les albums de ces chanteurs est dénuée de toute valeur artistique et esthétique. C'est un mélange de sons aigus et discordants qui produisent une cacophonie plus désagréable que le bruit. La majorité écrasante des chanteurs de cette vague sont des ignorants voire des illettrés qui n'ont pas suivi des études dans les conservatoires de musique.
Ces chanteurs ont des voix rauques et désagréables qui rendent leur chant beaucoup plus proche des braillements. C'est pour cela qu'ils recourent à différents instruments de musique afin de masquer leurs voix stridentes. Nombre d'entre eux imitent les virtuoses de la chanson comme Abdelhalim Hafez, Oum Kaltoum ou d'autres.
Les mots de ces chansons sont dépourvus de sens. Elles ne véhiculent pas un message humanitaire, philosophique, religieux ou moral. Elles ne dénoncent pas l'injustice et ne mettent pas à nu la réalité pourrie dans laquelle croupissent les gens. Au contraire, elles répondent le vice et incitent à la débauche et à la licence, en évoquant des scènes lubriques et en employant des mots polissons qui blessent la pudeur publique.
Les mots et les phrases sont d'autant plus obscènes que les chanteuses sont toujours nues et les chanteurs accompagnés de jeunes femmes à l'allure de prostituées. Ces chanteuses mettent en relief leurs ventres flasques, leurs seins plantureux et leurs fesses corpulentes en vue de séduire le public. Elles exécutent des danses impudiques qui excitent les instincts sexuels des jeunes.
Les jeunes, eux, rejettent ces accusations et défendent leurs chanteurs favoris. Ils disent que les adultes sont incapables d'accepter la différence, et qu'ils veulent imposer aux jeunes leur goût et les obliger à avoir les mêmes positions. Et cela relève du problème très ancien du conflit des générations. Chaque génération s'agrippe à ses habitudes, à ses valeurs et rejette tout ce qui est nouveau.
Les jeunes trouvent que les chansons que leurs parents écoutaient sont ennuyeuses et peu

intéressantes. La longueur de la chanson, la voix langoureuse des chanteurs et la pléthore des instruments de musique finissent par assommer l'auditeur. En ce qui concerne les sujets et les mots, il n'y a pas de différence entre les chansons anciennes et nouvelles : tout ou presque parlent de l'amour et des souffrances des amoureux. Il y a donc un seul thème commun à toutes les chansons : le sentimental.
Les transes des danseurs, la musique bruyante et les voix de stentor que les adultes n'apprécient pas, sont au contraire très importants pour les jeunes : c'est une forme d'expression de la violence de la vie contemporaine. Même l'introduction d'instruments de musique nouveaux reflète l'importance de la technologie de nos jours.
Je crois que les adultes ont raison de critiquer les chansons qu'on rencontre aujourd'hui. Celles-ci traduisent non seulement la médiocrité et la platitude de ceux qui s'arrogent, à tort, le titre de chanteurs, mais aussi l'état d'avilissement et de débilité des jeunes. Ces derniers sont devenus des gobe-mouches qui avalent, sans discernement, tout ce qu'on leur sert.
Les soi-disant chanteurs qu'on voit à la télévision ou qu'on rencontre partout utilisent la liberté qui leur est accordée pour répondre des immondices qu'ils appellent, sans ciller, des chansons. La société doit les combattre en leur interdisant l'accès à la télévision et à la radio qui sont des moyens de communication publics.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو