Sujet n°116 : Compte rendu de livre

Vous avez lu un livre qui vous a intéressé. Faites-en le compte rendu.

Le Passé simple est un roman de Driss Chraïbi. Cet auteur marocain d'expression française est né, à El Jadida, le 15 juillet 1926. il fréquente l'école coranique, puis entre à l'école française, à l'âge de dix ans. L'auteur poursuit ses études secondaires au lycée Lyautey, à Casablanca. Le 21 septembre 1945, Chraïbi quitte le Maroc à destination de la France, où il étudie la chimie.
Son roman Le Passé simple est publié en 1954, aux éditions « Seuil », à Paris. Le héros du récit s'appelle Driss Ferdi. Dans ce roman terrible, qui n'est pas une autobiographie, l'auteur nous fait part de sa révolte poignante contre la « sclérose et l'étroitesse de la haute bourgeoisie musulmane traditionnelle, de sa révolte contre le seigneur ». Ce dernier, personnage central de l'histoire, est le père autoritaire de Driss.
Le roman nous introduit au cœur de la famille du seigneur, un potentat marocain. Cet homme tranche au nom d'Allah : tout lui est bon pour fructifier son immense fortune ; la religion s'enseigne dans la peur du corps et dans la désolation de l'âme, les êtres ne vivent pas, ils se contentent d’exister, aussi bien les enfants que leur mère.
Driss Ferdi se révolte : il est issu de l'Orient qu'il renie. Fils d'un seigneur musulman, mais éduqué dans des écoles européennes, il vit à la fois le drame de son émancipation personnelle et le conflit de deux civilisations dont sa vie l'a fait tributaire. À Fès, où on l'a envoyé pour attirer la grâce de Dieu sur les affaires paternelles, il fait l'apprentissage de la liberté. Il lui faudra refuser les avances d'un douteux saint homme, se faire respecter par un oncle trop docile devant les grands du jour ; il aura l'occasion de faire entendre la voix dans la grande mosquée au cours de la nuit du Destin. Il trouvera la force de supporter la mort de son frère, le suicide de sa mère, la force et le courage de se délivrer de sa révolte.
Ce roman met à nu la société traditionnelle où la sexualité débridée, la superstition et l'hypocrisie forment la trame romanesque. Il est écrit dans un style haché, heurté et violent. Les images sont très crues et les phrases sont cadencées.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو