Sujet n°37 : La deforestation

La déforestation menace l'existence des forêts. Dites quelles sont ses causes, ses conséquences et comment on peut combattre cette menace.

En l'espace de quelques décennies, plusieurs forêts de notre planète ont complètement disparu. D'autres sont en voie de disparition. De multiples facteurs sont responsables de cette déforestation, dont les conséquences sont dangereuses, si les mesures nécessaires ne sont pas prises.
L'explosion démographique que connaît le globe terrestre a des répercussions néfastes sur le milieu naturel, notamment sur la forêt. La population de plus en plus grandissante détruit les arbres pour avoir plus de terres cultivables. Dans les régions froides ou dans les campagnes où il n'y a pas d'électricité, les gens utilisent aussi le bois des forêts pour le chauffage et la cuisine. Les paysans envoient également leurs bêtes, chèvres, vaches ou moutons, paître dans les forêts. Cela cause un grand dommage à la vie végétale.
L'exploitation industrielle du bois est sans conteste la plus grave menace qui pèse sur les forêts. L'utilisation du bois pour la fabrication du papier et dans la menuiserie pousse de grandes firmes à abattre chaque année des centaines de millions d'arbres. Parallèlement à l'abattage des arbres, l'industrie a occasionné une forte pollution de l'air, de la terre et de l'eau. Cette pollution entraîne la mort de toute forme de vie végétale, en particulier forestière.
Les incendies, qu'ils soient provoqués par des éléments naturels comme la foudre, ou

des facteurs humains, est aujourd'hui parmi les plus importants dangers qui guettent le patrimoine forestier. Chaque été, les télévisions du monde diffusent les images de forêts ravagées par le feu dans différentes régions de notre planète.
Les conséquences de la déforestation sont catastrophiques. Tout le monde sait que les plantes, et à plus forte raison les arbres, absorbent le gaz carbonique et dégagent l'oxygène. Or, avec l'aggravation de la pollution causée par l'industrialisation galopante et la disparition des forêts, le taux de gaz carbonique dans l'atmosphère a augmenté. En conséquence, il a provoqué le trou d'ozone, l'effet de serre, les inondations et tant d'autres cataclysmes.
Ces inondations, conjuguées à l'exploitation effrénée des terres agricoles par les paysans, finissent par entraîner un éboulement de la terre et un appauvrissement du sol jadis fertilisé par les arbres. Et paradoxalement, au lieu d'élargir les surfaces cultivables, celles qui existaient avant le déboisement se rétrécissent. D'où le phénomène beaucoup plus grave de la désertification dans beaucoup de pays. Il s'ensuit la famine et la sous-alimentation. D'ailleurs, les arbres ne contribuent pas uniquement à la protection de la terre et à la fertilisation du sol, mais ils fournissent également à l'homme des fruits, et à ses animaux des végétaux nourrissants.
Le déboisement entraîne une autre conséquence fatale ; il s'agit de la disparition de plusieurs espèces animales qui vivaient dans les forêts. Lorsque l'homme abat les arbres d'une jungle, il détruit le milieu naturel où vivent les oiseaux, les lapins, les loups et les autres espèces. Ces bêtes sont ou bien tuées ou elles meurent de faim.
Les écologistes ne cessent de tirer la sonnette d'alarme afin d'attirer l'attention sur la gravité de la situation des forêts dans le monde. Ils recommandent avec instance l'adoption de mesures urgentes pour la protection du patrimoine forestier. La première mesure à prendre consiste en une politique de reboisement. Les Etats, les entreprises et les individus doivent procéder à la plantation de nouveaux arbres en remplacement de ceux qui ont été coupés. Dans ce sens, il est nécessaire de créer d'autres forêts, surtout dans les régions en proie à une désertisation.
La seconde mesure est la protection de la forêt. Des lois qui interdisent l'exploitation du bois d'une jungle doivent être promulguées, parce que le reboisement seul ne suffit pas : pour pousser un arbre a besoin de plusieurs années. Mais parallèlement à cette interdiction, il faut æuvrer pour l'amélioration des conditions de vie des populations qui vivent des produits de la forêt. Ainsi, on peut par exemple remplacer le feu du bois par l'énergie solaire ou l'électricité. La menuiserie qui utilise le bois peut être remplacée par la menuiserie métallique.
Mais le plus important à faire afin de préserver les forêts est la sensibilisation aux dangers du déboisement sur le climat, la vie de l'homme et celle des animaux. Dans cet esprit, l'école et les mass media tels la télévision, la radio, le cinéma et les journaux ont un grand rôle à jouer.
L'augmentation de la chaleur de la terre, le trou d'ozone et la désertification sont les

retombées directes de la disparition des forêts. Chaque année, plusieurs milliers d'hommes meurent asphyxiés par une canicule insupportable. Ces périls, qui vont augmentant, rendent l'opération de sauvetage non seulement nécessaire, mais vitale.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو