Sujet n°27: La disparition des animaux

Plusieurs espèces animales sont menacées de disparition. Quels sont les dangers qui menacent ces animaux ? Et comment peut-on affronter ces menaces et protéger ces animaux ?

Les écologistes tirent depuis quelques années la sonnette d’alarme en vue de mettre en garde contre le risque d'extinction de plusieurs espèces animales. Dans diverses régions du monde, la faune est menacée par des dangers multiples ; d'où la nécessité de prendre des mesures de même à freiner l'hémorragie.
Les périls qui pèsent sur la vie de certaines espèces animales sont innombrables. L'urbanisation galopante qui a lieu dans les quatre coins du globe terrestre a des effets désastreux sur les milieux naturels. En effet, les champs, les forêts et les campagnes disparaissent continuellement pour laisser la place aux agglomérations urbaines. Or, c'est dans ces milieux que vivent les animaux. Ainsi donc, ces derniers sont soit massacrés par les hommes, soit décimés par la famine
L'urbanisation s'accompagne toujours d'une industrialisation effrénée qui génère une pollution dangereuse pour la vie des hommes, des plantes et des animaux. Qui n'a pas

été choqué à maintes reprises par les images d'oiseaux maritimes et de poissons morts et jetés sur les plages à cause de la pollution des eaux des mers, suite à l'accident d'un navire transportant le pétrole ?
Les rivières sont empoisonnées par les substances toxiques que les usines y déversent. Même les champs des campagnes sont pollués par les produits phytosanitaires utilisés par les agriculteurs. En outre, la construction des barrages sur les fleuves met fin à la vie des poissons migrateurs comme le saumon et d'autres espèces vivant dans les eaux
La chasse constitue un autre péril pour la faune. Fréquemment, les hommes ne chassent pas dans le but de se nourrir, mais pour se distraire : tuer des oiseaux et tant d'autres espèces animales est devenu de nos jours un sport et un passe-temps, sinon un moyen illicite qui permet à quelques braconniers de s'enrichir, au détriment de la vie animale. Dans le continent africain, par exemple, le nombre des éléphants a sensiblement diminué à cause de la chasse : les gens croient que l'ivoire de ses défenses a des vertus aphrodisiaques.
Même les chercheurs et les savants se trouvent contraints de sacrifier plusieurs centaines de milliers d'animaux dans les laboratoires de recherche ; ils leur servent de cobayes dans les expériences scientifiques.
Ces divers périls ne menacent pas seulement l'existence des animaux, mais aussi la vie de l'homme. La disparition de ces espèces perturbe l'équilibre écologique dans son ensemble. C'est pourquoi il urge d'intervenir dans le but de préserver les animaux et de sauver ceux qui sont en passe de disparaître.
La première mesure à prendre pour atteindre cet objectif est l'interdiction de la chasse des espèces animales menacées de disparition, surtout dans certaines régions du monde comme l’Afrique. Les États du monde entier doivent stipuler des lois draconiennes contre les braconniers qui pratiquent la chasse à des fins commerciales et mercantiles. Mais, il faut veiller à doter de moyens de subsistance les tribus et personnes qui vivent de la chasse en développant l'économie dans ces régions et en leur donnant les moyens d'élever des animaux domestiques.
Par ailleurs, il est très utile de créer des réserves naturelles où seront protégés les animaux en voie de disparition. Ces réserves qui attirent beaucoup de touristes, comme au Kenya, permettent au pays de gagner des devises fortes et de créer des emplois qui disparaîtraient si les animaux disparaissent. Les savants doivent s’employer à soigner les animaux, à les nourrir et à les traiter afin de favoriser leur reproduction.
Mais la pierre angulaire dans cet effort de préservation de la faune demeure, sans conteste, la sensibilisation des gens. Les responsables, les savants et les associations qui s'intéressent à la question doivent faire comprendre à l'opinion publique que la vie de l'homme est étroitement liée à la vie des animaux : la disparition de la faune met en péril l'équilibre écologique dont dépend l'existence humaine.
Le problème de l'extinction de certaines espèces humaines est devenu très grave aujourd'hui, à cause de l'urbanisation sauvage, de la pollution et de la cupidité de quelques

Les causes de la corruption sont multiples. Les fonctionnaires du secteur public sont mal rémunérés, ce qui les pousse à demander des bakchichs. Pour eux, c'est le seul moyen d'arrondir leur fin de mois. Cependant, les bas salaires ne suffisent pas pour expliquer ce fléau. Les supérieurs hiérarchiques de ces fonctionnaires et les hauts responsables donnent le mauvais exemple. Certains se sont enrichis, comme par enchantement, du jour au lendemain en détournant des fonds publics ou en recevant un pourboire dont le montant s'élève à plusieurs millions de dirhams.
La corruption a des conséquences néfastes. Elle réduit à néant la justice. Les nantis peuvent commettre tous les crimes et les délits sans craindre d'être poursuivis en justice et condamnés, parce qu'ils soudoient des juges véreux et des responsables sans scrupules. Cela pourra donner lieu à l'injustice, à l'esprit de vengeance et à la loi de la jungle.
Sur le plan économique, les investisseurs étrangers craignent d'investir au Maroc puisqu'ils n'ont pas de garanties juridiques. D'ailleurs, certains ont été victimes de grandes opérations d'arnaque. Les arnaqueurs n'ont pas été inquiétés parce qu'ils déboursent avec générosité des sommes considérables à quelques responsables et juges qui les protègent.
La corruption constitue un grand danger pour le pays. Ce cancer ne cesse de s'étendre à tous les secteurs de l'économie et de l'administration. D'où l'urgence de le combattre par tous les moyens légaux. .

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو