Sujet n°15 : La parabole : un danger ?

La parabole constitue-t-elle un danger pour les Marocains ?

Les antennes paraboliques poussent sur les toits des maisons comme des champignons. Ce foisonnement traduit l'engouement des Marocains pour les chaînes satellitaires. Certaines personnes y voient un danger. D'autres y voient, au contraire, une nécessité.
Pour les détracteurs de l'antenne parabolique, les chaînes de télévision captées par satellite diffusent des émissions qui sont contraires à la pudeur et à la décence. Les enfants et les adolescents, peu immunisés, sont ainsi en permanence martelés par les images pornographiques des chaînes spécialisées dans ce genre de spectacles.
Cela constitue un danger non seulement pour les valeurs morales du téléspectateur marocain, mais aussi une menace pour son identité culturelle. À force de regarder des films, des spectacles, des reportages et des débats étrangers, il finit par être influencé par le mode de vie étranger. Les jeunes sont devenus des suiveurs et des play-boys: ils imitent fidèlement des stars qu'ils voient à la télé, que ce soit dans la coiffure, les habits et le

comportement. Bref, ils sont en passe d'être aliénés culturellement.
C'est pour cela qu'ils ne regardent pratiquement pas les deux chaînes nationales. À coup sûr, la qualité des émissions de celles-ci laisse à désirer, mais s'en détourner complètement les ruinera totalement. Ce rejet renforce la crise de la télévision nationale et porte un coup dur à la production locale, parce que la télévision marocaine ne peut pas faire face à la concurrence des chaînes étrangères. Ainsi, plusieurs milliers d'emplois que les sociétés de production créaient naguère disparaissent. Beaucoup d'acteurs, de réalisateurs et de producteurs sont condamnés à chômer.
La parabole est considérée également comme une perte de temps. En effet, en zappant facilement pour naviguer d'un canal à l'autre, les jeunes passent un temps fou à regarder des matchs de football, des films d'action et des spectacles de musique. Ils sont tellement absorbés par ces émissions qu'ils oublient leurs devoirs scolaires et professionnels. Les enseignants se plaignent que les élèves soient devenus abrutis et manquent d'esprit critique à cause des veillées nocturnes devant le téléviseur. En d'autres termes, la parabole incite à la paresse.
D'autre part, en restant planté devant le petit écran à ingurgiter un flot d'émissions, le téléspectateur finit par avoir des troubles visuels, cardiaques et auditifs.
Les défenseurs ne manquent pas d'arguments qui plaident en faveur de la parabole. Premièrement, les chaînes satellitaires ont permis aux Marocains d'être plus libres. Dorénavant, ils ne sont plus obligés de regarder les deux canaux qui leur proposent des programmes médiocres et insipides. L'éventail des choix est plus large. Cette situation exhorte 2M et la TVM à la concurrence. Et pour être compétitives, elles doivent améliorer la qualité de leurs programmes.
Ensuite, la parabole a dessillé les yeux de nos concitoyens sur le monde. C'est une fenêtre grande ouverte sur les autres nations. Grâce aux chaînes étrangères, les gens ont pris connaissance des cultures et des peuples différents. Des documentaires et des reportages vivants emmènent le téléspectateur sous d'autres cieux, des régions lointaines qu'il n'aura jamais l'occasion de visiter. Or, la diversité crée la richesse.
Troisièmement, la parabole est, à notre époque, l'un des moyens d'information et d'instruction qui concurrence sérieusement le livre et le journal. Et c'est l'un des moyens les plus fiables puisque l'information est émaillée d'images. D'ailleurs, le téléspectateur peut passer d'un canal à un autre pour comparer les informations et s'assurer de leur objectivité. De plus, les chaînes spécialisées dispensent des connaissances riches dans divers domaines comme l'histoire, la zoologie et la médecine, entre autres.
Je pense qu'il faut nuancer les jugements. La parabole a certes plusieurs inconvénients sur le téléspectateur marocain, mais vu ses multiples avantages, il ne faut pas l'interdire. De nos jours, il est impossible de censurer une chaîne. Les gens peuvent accéder à toutes les télévisions du monde par le biais de l'Internet. Et parfois sans avoir besoin d'antenne parabolique.

Il serait plus judicieux d'éduquer les gens et de les sensibiliser aux méfaits et aux bienfaits des canaux étrangers. Cultiver l'esprit critique et le sens du discernement chez les citoyens marocains est plus efficace que l'interdiction.
Quelles que soient les réactions vis-à-vis de la parabole, ses bienfaits demeurent incontestables. Pour limiter les dégâts qu'elle pourra causer, il faut s'efforcer d'améliorer la qualité des émissions de nos deux chaînes nationales et de créer d'autres chaînes qui intéressent les Marocains.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو