Sujet n°80: L'émigration clandestine

L'émigration clandestine est devenue un phénomène social d'envergure. Quelles sont ses causes et quels sont les conseils que vous donnez aux jeunes qui rêvent d'émigrer clandestinement ?

Les enquêtes et les sondages d'opinion montrent que la majorité des citoyens sont prêts à émigrer clandestinement vers l'Europe. En un mot, l'émigration clandestine est devenue un véritable fléau social. Les causes en sont nombreuses. Mais les candidats à cette aventure fatale sont inconscients des dangers qu'ils encourent.
Les facteurs qui poussent les gens, notamment les jeunes, à émigrer clandestinement sont nombreux. Ceux qui prennent le risque de s'embarquer dans des embarcations de fortune invoquent la plupart du temps le chômage pour justifier leur entreprise hasardeuse. Qu'ils soient titulaires ou non de diplômes de l'enseignement supérieur ou de la formation professionnelle, ces jeunes ne réussissent pas à trouver un emploi dans leur pays. Après des années de désceuvrement, ils se décident à prendre le chemin de l'exil. Même les responsables gouvernementaux admettent que le taux du chômage dans notre pays est très élevé.
D'ailleurs même les personnes qui ont la chance d'avoir un travail comme ouvriers dans des usines, comme petits employés et fonctionnaires dans des administrations publiques ou sociétés privées, ne sont pas mieux lotis que les sans-emploi. Ils sont sous-payés. En conséquence, ils souffrent d'une pauvreté chronique qui les contraint à s'endetter et surtout à se priver du nécessaire.
Parfois l'emploi est précaire : le travailleur, l'employé et le fonctionnaire sont constamment exposés au risque d'être chassé par l'employeur à tort ou à raison. Ils n'ont pas de garanties. Cette question soulève le problème des droits du travailleur, et de manière générale, des droits de l'homme dans notre pays. La restriction de la liberté d'expression, les abus d'autorité, le régime policier et la corruption des juges amènent non seulement les désouvrés à s'expatrier, mais aussi des hommes d'affaires et des penseurs. C'est pour cette raison qu'on parle de « l'exode des cerveaux ». Les gens aspirent toujours à la liberté qui est absente dans leur pays d'origine, mais que Européens leur garantissent même s'ils sont des étrangers.
Une autre raison pousse les gens à émigrer clandestinement. Il s'agit de la quête du confort et de l'attrait de la civilisation occidentale. Plusieurs personnes sont subjuguées par le mode de vie des Européens et des Américains. Le bien-être, le luxe, la liberté et le confort sont autant de manifestations de cette civilisation qui accorde une grande importance aux plaisirs de la chair et du corps.
Cependant, ce rayonnement de l'occident ne doit pas pour autant aveugler les gens et leur occulter les dangers et les inconvénients de l'émigration clandestine. La première réalité que les postulants à cette aventure périlleuse ne doivent pas oublier c'est le danger de mort qui les guette. Les embarcations utilisées pour franchir la mer vers l'Europe sont souvent des barques de fortune pleines à craquer d'émigrants. Il s'ensuit la noyade de centaines de pauvres gens qui ne savent pas nager ou qui meurent gelés ou avalés par les requins. D'autres meurent asphyxiés dans les congélateurs des remorques et des bateaux. . Très souvent, les passeurs des clandestins se débarrassent de leurs clients en les jetant à l'eau ou en les persuadant qu'ils sont à proximité de la plage et qu'il leur suffit de nager un peu pour gagner la terre. Ainsi ces derniers se noient tragiquement.
Et même si on admet que les clandestins arrivent à destination sains et saufs, ils ne trouvent pas le paradis terrestre dont ils rêvent toujours. Dans les pays d'accueil, le premier problème que la plupart des clandestins rencontrent c'est la difficulté de communiquer avec les habitants autochtones. Ignorants et sans instruction, ils ne savent pas s'exprimer dans les langues étrangères. Pis encore, ils sont tellement choqués par la différence des cultures, religions et habitudes qu'ils ne parviennent pas à s'adapter à la nouvelle vie. Ainsi, soit ils sont refoulés vers leurs pays d'origine, soit ils ont des troubles psychiques qui les condamnent à se réfugier dans le monde de l'alcool et de la drogue.
Les émigrés clandestins ne parviennent donc pas à s'intégrer dans la société étrangère, d'autant plus qu'ils ne trouvent pas un travail comme ils le souhaitaient avant leur départ. Ils sont toujours confrontés au problème du chômage. C'est alors qu'ils se résignent à faire n'importe quoi en vue de survivre. Considérés comme une main-d'auvre corvéable à merci et sans protection, ils sont exploités par des patrons sans scrupules. Les filles se voient obligées par des mafias à se prostituer.
Ces conditions de vie difficiles sont aggravées par le racisme et la xénophobie dont souffrent continuellement les étrangers. Les chômeurs des pays d'accueil les perçoivent comme des concurrents qui volent leurs travaux. Nombre d'émigrés clandestins et non clandestins sont assassinés par des racistes chauvins.
L'émigration clandestine est un suicide. L'individu doit chercher des solutions à ses problèmes dans son propre pays. Les gens doivent s'armer de courage et de patience afin de changer les conditions de vie dans sa terre natale. En militant au sein des partis politiques, des associations des droits de l'homme et des syndicats, ils parviendront un jour ou l'autre à transfigurer la réalité. La fuite n'a jamais résolu les problèmes. C'est vrai que le chemin est long à parcourir, mais il est plus sûr. Et comme on dit, il n'est jamais trop tard pour faire. Plusieurs jeunes qui croupissent dans la misère ont brillamment réussi dans leur vie, grâce à leur courage et à leur volonté.
L'Europe et de manière générale les pays de l'Occident ne sont pas un éden comme le croient les gens qui projettent d'émigrer clandestinement. Le danger de mort, le racisme, l'exploitation et la misère sont le lot de tous ceux qui se sont embarqués à bord de felouques à destination de l'Europe.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو