Racontez un conte populaire en respectant les caractéristiques de ce genre.

Il était une fois un roi riche et puissant qui vivait dans le pays le plus beau du monde. Pourtant il était très malheureux, parce que ses nombreuses femmes ne pouvaient pas lui donner des enfants. Il alla consulter un sorcier qui lui conseilla d'épouser une neuvième femme, et d'acheter une neuvième jument : le monarque possédait huit femmes et huit juments.

Le roi suivit les conseils du sorcier. Une année plus tard, la nouvelle épouse était sur le point d'accoucher. Les huit premières femmes en furent jalouses. C'est pourquoi elles projetèrent d'empêcher la naissance de l'enfant. Elles demandèrent à une esclave noire et méchante, qui était l'accoucheuse du palais, de les aider à se débarrasser de l'enfant. L'esclave, qui reçut beaucoup de cadeaux et d'argent, accepta de leur venir en secours.
En effet, au moment où naissait un poulain couleur de miel brun, la jeune épouse du roi mettait au monde deux beaux jumeaux : un garçon et une ravissante fille. L'esclave méchante les échangea contre deux petits chiots. Et elle prétendit au roi que sa femme avait accouché de deux bêtes. Ce dernier se mit en colère et condamna sa femme à vivre avec les chiens et d'élever ses deux chiots dans le chenil.
L'esclave noire emporta les deux enfants dans une forêt, et les y abandonna. Mais un djinn bon protégea les deux bébés : il les nourrit et les éleva. Les années passèrent, et les deux enfants devinrent un jeune prince et une jeune princesse très instruits. Le djinn leur conta l'histoire de leur naissance et de leur abandon. Il leur promit, la mort dans l'âme, de les aider à retrouver leurs parents.
Les deux jeunes gens montèrent alors sur le dos du djinn qui vola dans les airs et les déposa dans le pays de leur père. Puis, il leur construisit le plus beau château du monde près du palais du roi.
Un matin, le roi vit le prince qui se promenait à dos d'un magnifique cheval. Poussé par la curiosité de connaître cet étranger aux allures d'un grand prince, le roi lui posa des questions sur sa famille. Après, le roi invita le prince et la princesse. Les deux jeunes gens se rendirent au palais, quelques jours plus tard. Ils y virent leur mère au milieu des chiens.
Le dîner terminé, la princesse emmena l'accoucheuse noire dans son palais, comme le lui avait conseillé le djinn. Elle l'enferma dans une chambre, et fit venir le roi. L'accoucheuse noire avoua devant le sultan son crime. Alors, l'épouse, qui pardonna à son mari, fut libérée et les autres femmes mises à sa place avec les chiens.
Ainsi, la famille vécut dans le bonheur.

مواضيع دات صلة

تحميل تعليقات

تعليقات

ما رأيك بالموضوع الذي قرأته للتو